Guy Livingston

Par défaut

Guy Livingston leads a dual career as a pianist and producer. Based in Paris, he has performed all over the world, notably as soloist with the Chicago Symphony, the Orchestre Nationale de France, and as a recitalist at the Centre Pompidou, the Théâtre du Chatelet, the IJsbreker, the MuziekGebouw, the Library of Congress, The Knitting Factory, Miller Theater, and Lincoln Center.

His recordings of the 20th and 21st century repertoire include prize-winning albums of music by John Cage, George Antheil, and over 100 other composers from around the world. Guy Livingston’s best-selling first recording (Don’t Panic) contained 60 one-minute premieres by composers from eighteen countries, and was featured in Le Monde, Gramophone, Diapason, Piano MagazineSports Illustrated, The New York Times, and on National Public Radio. He has recorded for New World, Wergo, and Mode Records.

Guy Livingston is one of the foremost performers of George Antheil’s music today. He organized the Paris Antheil Centennial Concert, and was Artistic Director for the 2003 George Antheil Festival in Trenton. In seven recitals over five years, he performed the complete piano music of George Antheil at the New York Public Library for the Performing Arts.

Livingston holds degrees with honors from Yale University, the New England Conservatory of Music, and the Royal Conservatory of the Netherlands. Prizes and awards include the Huntington Beebe Scholarship, the Gaudeamus New Music Competition, the Harriet Hale Woolley Scholarship, the Orléans Twentieth Century Piano Competition and the Sitges-Barcelona Concorso de Piano Segolo XX.

Livingston is the co-founder of Paris Transatlantic Magazine, artistic director of Le Piano Ouvert (Paris), and manager of Stichting Transatlantic for Music and Art (Amsterdam).

Guy Livingston est actif en tant que pianiste des deux côtés de l’Atlantique. Basé à Paris, il joue au Louvre, Châtelet, et au Centre Pompidou, aux Pays Bas (MuziekGebouw, Paradiso, Korzo, Vredenburg, IJsbreker), et également en Russie, Italie, Pologne, Allemagne, et en Afrique du Sud. A New York, M. Livingston se produit au Miller Theater, Knitting Factory, Cooper Union, et au Lincoln Center.

Guy Livingston est le principal interprète de la musique du futuriste George Antheil aujourd’hui. Son disque des sonates perdues d’Antheil (« éblouissant » – Le Monde) est sorti chez Wergo en 2003. Un autre disque chez New World en 2006, offre la création du 2e concerto pour piano.

Elève d’Alexander Edelman et Claude Helffer ; diplômé de l’université de Yale, du Conservatoire de New England, et du Conservatoire Royal des Pays-Bas, Livingston remporte plusieurs prix dont le Prix Gaudeamus en piano; ainsi que lauréat du Concours International Piano du XXème Siècle d’Orléans et du Concurso Internacional de Música Contemporánea de Sitges (Barcelona).

Son premier enregistrement a connu un succès extraordinaire (« Pas de Panique », Don’t Panic: Wergo CD 6649-2) et comportait 60 morceaux d’une minute commandés à des compositeurs de 18 pays. Le deuxième volet « One Minute More » vient de sortir, avec 60 nouvelles pièces, qui sont illustrées par des jeunes vidéastes néerlandais. Ce programme tourne en concert et dans les festivals de cinéma actuellement (New York, Boston, Radio France, Strasbourg, Montréal, Chicago, Washington, Amsterdam, Shanghai).

Livingston collabore souvent dans les performances avec des écrivains, des danseurs (aux Spectacles Sauvages), et avec des comédiens (The Nothing Doing Bar, Shirazmataz, Dada Suisse, Nuit Blanche Parisienne). Livingston a joué récemment en soliste avec l’Orchestre National de France, le NCRV Radio Orchestra (Pays-Bas), les Philadelphia Virtuosi, et le Chicago Symphony Orchestra.

Anne de Fornel

photo by Paul Grandsard
Par défaut

Musicienne franco-américaine, Anne de Fornel conjugue avec talent différentes activités artistiques : pianiste, membre du Trio Steuermann, directrice artistique de l’Ensemble Mesostics et musicologue. Titulaire du Diplôme d’Etudes Musicales (première nommée à l’unanimité avec les félicitations du jury) du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris (classe d’Olivier Gardon), elle obtient en 2012 son Master de piano du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon (Mention Très Bien), où elle étudie avec Florent Boffard et Svetlana Eganian.

Quatuor Varese

Par défaut

François Galichet, Jean-Louis Constant: violons
Sylvain Séailles: alto
Thomas Ravez: violoncelle

Lauréats de plusieurs concours internationaux (Graz, Schubert et la modernité, 2012 ; Concours européen de musique d’ensemble FNAPEC, prix spécial quatuor à cordes, 2011 ; Lyon, CIMCL, 2è prix ADAMI, 2009 ;), le quatuor Varèse remporte en Mai 2012 le concours Hans Scheauble de Zürich. Depuis sa création, il a reçu de nombreuses distinctions (Prix Jeunes Talents et Prix Jean-François Chaponniere en 2012, Grand Prix Académie Ravel-Ville de Saint-Jean-de-Luz en 2011, Prix Lions Rotary en 2009). Depuis Janvier 2012 il est soutenu par la Fondation Banque Populaire, et bénéficie de la bourse Hélène Berr pour la saison 2012-2013.
Le Quatuor Varèse fait ses débuts en 2006 au CNSMD de Lyon, et se forme auprès de Zoltan Toth et Reiko Kitahama, avant de devenir élève du Quatuor Ysaÿe pendant quatre ans. Il étudie de façon régulière avec Marc Danel et le Quatuor Debussy ; depuis Octobre 2011, il est élève de Miguel Da Silva à la HEM de Genève.
Ponctuellement, il a travaillé avec Ferenc Rados, Rainer Schmitt, Vaclav Remes, Valentin Erben, Gerard Schultz, Heime Müller, Eberhard Feltz, Paul Katz, Petr Prause… grâce à ProQuartet-CEMC et NSKA (Amsterdam) notamment.

Depuis 2010, le Quatuor Varèse se produit très régulièrement, en France et à l’étranger : Allemagne (Berlin, Staatsbibliothek), Algérie (Alger, Théâtre National Algérien, Palais de la Culture), Irlande (Caliara Hall, Kilkenny), Italie (Venise, Palazzeto Bru Zane), Japon (Tokyo, Iwaki), Pays-Bas (Utrecht), Québec (Palais Montcalm), Paris (Hôtel Soubise)… Il est invité régulièrement par Radio-France pour des concerts en direct (Festival de Montpellier) ou retransmis (Centquatre) et participe à plusieurs émissions (Frédéric Lodéon, Gaëlle Le Gallic, J-P Derrien, Arnaud Laporte) sur les ondes publiques.
Parallèlement, le Quatuor Varèse aime s’investir dans divers projets : pédagogiques pour des musiciens amateurs (Festival Les musicales des coteaux de Gimone) ou de jeunes instrumentistes (ConCorda , Irlande), théâtraux (Le Roi du Bois, Compagnie Sandrine Anglade) ou chorégraphiques (Boxe Boxe, Compagnie Käfig).

QuatuorVarese.